Achat Ordinateur

Le saviez-vous ?

Lorsque vous achetez un ordinateur portable tout neuf chez le commerçant, vous pensez tout naturellement que ce dernier étant neuf et jamais utilisé,
qu’il est dénué de cochonnerie en tout genre et de logiciel indésirable…

Hé bien non !

– Comment ça non, Il se moque de nous en disant cela ?

Je vous explique…

Afin de baisser au maximum le prix de vente de leurs appareils les constructeurs s’unissent à des sponsors ex: ( MacFee, Norton, Bing, barre de navigateur en tout genre, etc.)

Pour les septiques, je recommande de lire c’est excellent article de la rédaction de Clubic Pro (Groupe M6 télévision) qui détaille et relate parfaitement la politique des fabricants d’ordinateur.

En voici quelques extraits de synthèse:

 

Des crapwares au cloud

On a l’habitude de trouver sur les PC portables une suite de logiciels dont l’utilisateur n’a souvent que faire, mais qui vient polluer son expérience en ralentissant le démarrage, en occupant de la mémoire et de l’espace de stockage. La présence de ces programmes « parasites » est issue de partenariats avec les différents éditeurs. Ces derniers rémunèrent parfois le constructeur afin que leurs solutions soient déployées sur un maximum de machines. De la publicité habile, notamment lorsqu’il s’agit d’un service à durée limitée que vous reconduirez l’année suivante. Les constructeurs ont été épinglés par la justice pour ces pratiques dont se passerait bien l’utilisateur. Et Microsoft n’apprécie globalement pas que les marques viennent ternir, même indirectement, l’image de Windows. La situation perdure pour les antivirus, et ne s’est pas vraiment arrangée depuis qu’Intel, qui dispose d’un très confortable monopole avec ses processeurs, pousse McAfee dont il est propriétaire. Mais force est de constater, d’après notre expérience, que le nombre de crapware a visiblement diminué ces dernières années, et certains constructeurs sont désormais moins gourmands en la matière.

Lenovo montre la voie d’un nouveau modèle économique ?

Il y a encore d’autres moyens de faire de l’argent sur le dos des utilisateurs de PC portables. Le chinois Lenovo l’a bien compris et connaît le nerf de la guerre, à savoir la publicité. Depuis des mois, il procéderait à la préinstallation, sur ses machines, d’un logiciel nommé Superfish, dont le rôle est d’insérer de la publicité dans le navigateur, que ce dernier soit Firefox, Chrome ou Internet Explorer.
Source: Clubic.com

Pire encore,

Certains utilisateurs rapportent que Superfish installerait un certificat autosigné qui lui permettrait de mettre son nez dans les connexions sécurisées, comme lorsque vous accédez à votre site bancaire. Firefox semble épargné ici. Quoi qu’il en soit, cette « fonctionnalité » est plus dangereuse qu’un simple adware et s’apparente davantage à une attaque man-in-the-middle. Des faits, s’ils sont avérés, qui seraient particulièrement graves de la part du premier constructeur mondial.